Accueil

 


BIENVENUE SUR LE SITE DE LA F.W.W.F.

LE site sur les fontaines Wallace


 

Jeune professeur de français passionnée de mots et d’images, j’étais à la recherche d’un projet qui donnerait libre cours à mes velléités quand, presque par hasard, je dénichai sur le net un certain Georges Astié, qui cherchait quelqu’un pour un partenariat d’écriture. Je ne correspondais pas au profil recherché mais en insistant un peu, on arrive à tout…

 

Ainsi, donc, à coup de mails, au bout du fil, de fil en aiguille, à bout de souffle à la course aux fontaines Wallace, je me suis lancée en son nom, à corps perdu. Pour lui, j’ai chevauché mon fidèle scooter et j’ai écumé les rues de Paris, traversé les places et traqué les recoins où se cachaient ces monuments auxquels je n’avais, je l’avoue, guère prêté attention auparavant.

 

Pendant des mois, je me suis faite le témoin et le rapporteur, à la française et à l’anglaise, de la vie qui fourmillait autour d’elles, mangeant parfois à leurs côtés, rêvant d’elles la nuit et me réveillant avec une seule idée en tête : celle de ce bel ouvrage à écrire, à créer et à faire découvrir. Devenant pour ce faire écrivain, traductrice et photographe, tout à la fois, je me suis laissée envahir par le démon des Wallace, entraînant dans mon aventure une jeune photographe freelance, Audrey ANTUNES.

 

Près de deux ans à en apprendre plus sur tout, sur rien et sur le reste, qu’en presque 30 années de vie. Une rencontre digne d’un roman. Deux personnes que l’âge et la distance séparent mais que tout le reste, finalement, réunit. Deux étrangers qui se découvrent le miroir l’un de l’autre et  qui concrétisent cette histoire d’amour en un ouvrage.

 

Il m’a écrit un jour : «  Fais-moi la liste de ce que tu sais, je t’apprendrai le reste ».

Je connais maintenant Paris, ma ville d’adoption sur le bout des doigts et j’entretiens avec ces demoiselles de fonte qui veillent sur la capitale une relation plus qu’intime.

 

Cette rencontre passionnée, je vous invite à la partager.


Bonne lecture et bon vent dans notre univers, dans notre histoire, dans le Paris qu’il a connu, il y a bien longtemps et qu’il redécouvre aujourd’hui à travers mes yeux. Peut-être nous y croiserons-nous, au détour d’une rue, avec sur les lèvres ou dans la paume de la main, la fraîcheur encore présente de l’eau de l’une de nos 87 fontaines Wallace…

 

Nelly RIVALS,

présidente de la F.W.W.F.

 

 

Annuaire gratuit Com2net annuaire gratuit Annuaire site

Guide monuments et sites touristiques Paris

Vous êtes le 105558ème visiteur

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site